Dieu se révèle à travers l’ensemble sa création, à travers toute la beauté du monde, à travers la vie qui nous est donnée par pur amour. Il se révèle aussi dans la Bible, Ancien comme Nouveau Testament, qui, par la voix et la vie d’hommes et de femmes du peuple élu, est l’histoire d’amour entre l’humanité et le Seigneur. Et Dieu se manifeste pleinement au monde dans l’incarnation du Verbe, son Fils unique Jésus-Christ, envoyé pour sauver l’humanité du péché et de la mort, qui s’est offert en sacrifice et qui est vivant éternellement.

Connaître Jésus, c’est entrer dans une relation vivante avec lui.

Par l’Écriture, Jésus se présente à nous

Indispensable à la vie chrétienne, la connaissance de la personne de Jésus-Christ s’appuie sur l’exploration des textes bibliques et de la sainte parole des Evangiles pour entrer dans une relation de proximité avec Celui qui est l’objet de notre foi, Jésus-Christ. Si l’Ancien Testament éclaire l’histoire d’Amour entre Dieu et les hommes et annonce Jésus le Sauveur, c’est dans le Nouveau Testament que l’on découvre Jésus-Christ vivant, que l’on apprend à le connaître, à l’aimer et à vivre avec Lui. En écoutant la sainte parole de Dieu, en la laissant parler à notre cœur, alors nous entrons dans une relation vivante avec le Seigneur Jésus. Les Evangiles nous permettent de connaître le Christ : par des éléments à la fois historiques et géographiques, Jésus est décrit comme étant vrai homme, descendant du Roi David, ancré dans une époque et dans un lieu. Il a pris chair de la Vierge Marie, il a souffert sa Passion « sous Ponce Pilate », a été crucifié, est ressuscité des morts. Alpha et Omega, il récapitule toute l’Écriture sainte. Il a désigné parmi tous ses nombreux disciples, douze apôtres – ce qui signifie « envoyés » -, à qui il a donné la mission d’annoncer la Bonne Nouvelle et sur qui il a fondé son Église, qui est catholique – c’est-à-dire universelle -. On connaît son lieu et sa date de naissance, son cadre de vie, ses parents, ses amis, ses ennemis.

Les preuves historiques et scientifiques, les témoignages scripturaires de l’époque sont concordants et solides. Aujourd’hui encore nous nous situons dans le temps par rapport à sa naissance. Les Chrétiens croient en Jésus ressuscité et vivant à jamais : Jésus-Christ est vrai homme et vrai Dieu. La foi chrétienne tout entière est fondée sur sa Personne vivante. La foi en Jésus est un don de Dieu, les Évangiles nous viennent de témoins inspirés par l’Esprit Saint. Pour autant, Jésus-Christ, malgré la connaissance que nous en donnent les Évangiles, reste pour nous un grand mystère : il est vrai homme et vrai Dieu, l’homme parfaitement accompli auquel nous sommes appelés à ressembler. En nous formant à le connaître et en devenant ses disciples nous avons vocation à vivre “de la grâce”, c’est-à-dire à partager sa divinité, de même qu’il partage notre humanité dans une communion parfaite.

Développer une relation d’amitié et d’intimité avec Jésus-Christ

Connaître Jésus, c’est entrer dans une relation vivante avec lui. Cette connaissance peut être plus immédiate pour certains, en particulier chez le jeune enfant, naturellement ouvert et sensible à la contemplation, au sens du mystère et attiré par le beau et le sacré. Cette connaissance de Jésus passe par une catéchèse de base, familiale et paroissiale. Cependant, elle ne se cantonne pas à la séance de catéchisme. Le savoir intellectuel doit être harmonisé avec une connaissance du cœur qui implique une vie d’amitié avec Jésus, une éducation à la prière et aux sacrements, la découverte de la vie communautaire et la proposition d’actions de charité. Cette vie d’amitié que l’on noue dès l’enfance avec Jésus se construit à travers un éveil à la prière et à la dimension spirituelle de tout son être.

Connaître amicalement Jésus signifie aussi prendre conscience de ce qui peut blesser cette amitié, et lorsqu’on se prépare à recevoir l’eucharistie pour sa première communion par exemple, on se prépare aussi à vivre avant la confession, c’est-à-dire au sacrement de réconciliation qui permet de vivre concrètement la miséricorde infinie et l’amour sans mesure du Père. La meilleure préparation qui commence dès la tendre enfance, est celle de l’éveil spirituel qui passe par l’apprentissage de petits gestes simples du quotidien, à la portée de tous. Par exemple, penser au Seigneur en se réveillant, le prier et se confier à lui dans sa journée, se recueillir dans une église devant le tabernacle, apprendre à rendre service aux autres, faire passer l’autre avant soi-même, remercier, demander pardon, etc. Tout cela va développer chez l’enfant puis le jeune et enfin l’adulte, au fil du temps, un amour du cœur pour Jésus et pour les autres. La formation catéchétique encourage aussi à la prière d’adoration du Seigneur, à se reconnaître enfant du Père qui a tout créé et nous donne tout par pur amour. Dans le Christ, mort et ressuscité, grâce à l’Esprit Saint (cf. Jn 3, 34), nous entrons dans l’intimité divine et nous manifestons notre appartenance ecclésiale. 

La prière est une autre façon d’entrer en communion avec Jésus et de le connaître. Jésus, est présent à nos côtés dans notre prière, il prie avec nous son Père et nous enseigne à être des fils et des filles de Dieu. « Pour toi, quand tu pries, retire-toi dans ta chambre, ferme sur toi la porte et prie ton Père qui est là, dans le secret. Et ton Père, qui voit dans le secret, te le rendra » (Matthieu 6, 6). D’où vient cette connaissance intime de Jésus dans la prière ? Peut-être du fait que l’oraison elle-même plonge ses racines dans la vie de Jésus qui se retirait dans la montagne pour prier son Père. Prier est une façon d’entrer en relation et de contempler cet amour profond de Jésus pour nous. La prière vient nourrir et infuser toute la vie du chrétien, elle est une invitation à goûter la présence réelle du Christ vivant en ouvrant notre cœur dans la grâce de l’Esprit Saint. Ce cœur à cœur avec Dieu, cette rencontre intime avec le Dieu Vivant reste à découvrir pour beaucoup de chrétiens, voilà pourquoi prier et connaître Jésus s’apprend, vivre dans la fidélité et dans la confiance en Lui s’apprend, décider de le suivre et de lui ressembler s’apprend, dans la grâce de l’Esprit Saint.