Pour grandir dans la communion avec le Christ, chaque chrétien est invité personnellement par le Seigneur à le rencontrer : la liturgie de la messe, les rites, les chants, les prières, les gestes, permettent de s’approcher progressivement de ce mystère du don total du Seigneur aux hommes et de s’unir au Christ, avec la communauté chrétienne. « Sans moi, vous ne pouvez rien faire », dit le Seigneur (Jn 15,5)

Aller à la messe, c’est renouveler notre foi

À quoi cela sert-il d’aller à la messe ?

La messe est avant tout une invitation formulée par le Seigneur à ses fidèles. Dieu nous appelle en sa Maison pour nous rencontrer, pour se donner à nous dans sa Parole et dans son eucharistie. Dieu s’adresse à chacun d’entre nous dans notre intimité pour Le rencontrer comme ont pu le faire les disciples d’Emmaüs. Dieu nous attend comme un père attend ses enfants, avec patience et dans la fidélité, pour nous donner la vie, au-delà de nos envies ou de nos découragements. Aller à la messe, c’est répondre à cette invitation. La messe est un acte de liberté en ce sens où le fidèle pratiquant n’est obligé par personne à y participer mais le décide parce qu’il discerne que c’est pour lui un enjeu de vie, parce que cela transforme et modèle en profondeur l’ensemble de son existence.

La messe est aussi un acte de fidélité et c’est souvent le lieu d’un combat spirituel, pour être présent là où le Seigneur nous attend, en dépit de toutes les sollicitations extérieures. La fidélité et la régularité de notre participation à la messe nous apportent une joie profonde et durable et nous permettent de goûter au bonheur d’avancer plus profondément dans une relation intime avec Dieu, quelles que soient les tribulations de nos vies.

La messe permet de vivre notre relation au Seigneur toujours plus profondément, dans une amitié et une intimité avec Dieu et de vivre par Lui, avec Lui et en Lui, dans la foi. À la messe on remet sa vie et ce qui fait son quotidien, ses faiblesses, ses aspirations et ses accomplissements à Jésus. Ce qui importe à nos yeux importe à Ses yeux. L’enjeu de la messe est notre Salut et la vie éternelle. Aller à messe, c’est permettre à l’œuvre de Salut réalisée par le Christ sur la croix de se faire en nous.

Aller à la messe est enfin un acte d’amour, pour Dieu, pour soi-même et pour les autres. Ce rendez-vous vital est un rendez-vous pour recevoir la vie en abondance, cette vie qui donne la paix et la joie.

Comment vivre la célébration de la messe ?

La messe est profondément communautaire, c’est la communauté qui se rassemble : le chant d’entrée, la procession du célébrant avec ses servants d’autel, tous les rites d’entrée, permettent au peuple de Dieu d’entrer dans la célébration. Il s’agit d’être présent au Christ qui manifeste sa présence à travers l’ordination sacerdotale du prêtre célébrant, agissant en son nom. Aller à la messe, c’est rejoindre la communauté chrétienne en nous approchant de la table de l’Eucharistie. Aller à la messe, c’est renouveler notre foi.

La messe est donc tout à la fois action et prière. Le curé d’Ars avait cette parole éloquente : « La meilleure façon d’assister à la messe, c’est de s’unir au prêtre dans tout ce qu’il dit, de le suivre dans toutes ses actions, autant qu’on le peut ». Participer à la messe c’est d’abord ouvrir son cœur et se rendre disponible à ce qui va se dérouler pour le vivre en profondeur et s’en laisser pénétrer. Les rites liturgiques sont là pour aider le fidèle à être à l’écoute du Seigneur, à le louer, à le prier et à rendre grâce avec le Christ.

La liturgie de la messe est incarnée et passe par le corps : chanter ou réciter les prières traditionnelles comme le Gloria, le Credo, le Sanctus, le Notre Père, les psaumes ; faire les gestes rituels comme le signe de croix ; prendre part aux dialogues entre le prêtre et l’assemblée, tout contribue à aider le fidèle à participer activement à la célébration en son for intérieur. La messe ne relève pas d’automatismes mais d’une liturgie vivante et incarnée, vécue avec présence, foi et amour. Aller à la messe, c’est recevoir la nourriture et la force nécessaires pour cheminer. « Les fruits de la messe sont donc destinés à mûrir dans la vie de tous les jours. », dit le Pape François dans sa Catéchèse du 4 avril 2018 portant sur la messe.