La pastorale est la mission des chrétiens, clercs ou laïcs, qui assument leur vocation de guide ou d’éducateur : catéchistes, animateurs d’aumônerie, accompagnateurs de catéchumènes, parents. Ils sont appelés à vivre le message évangélique et à transmettre la foi en Jésus-Christ.

Photo d’illustration : la pastorale

La pastorale transmet et incarne l’Evangile

La vocation de la pastorale est avant toute chose de faire découvrir Jésus et son Évangile à tous ceux qui aspirent à mieux comprendre la foi vivante de l’Église et à connaître la personne du Christ. L’action pastorale contribue à accompagner ceux qui ont soif d’apprendre, de vivre et d’incarner de façon concrète les valeurs évangéliques dans la vie quotidienne. Elle accompagne les besoins spirituels de tous ceux qui aspirent, dans une démarche pleinement libre, à grandir aux côtés du Christ, qui est venu pour tous, sans distinction. Par l’éveil à la foi, la première annonce et l’initiation chrétienne, la pastorale offre une formation spécifique, un modèle éducatif et une nourriture spirituelle orientés vers la personne du Christ et visant à former et faire grandir la personne accompagnée – ou l’apprenant-. La démarche pastorale est évangélisatrice en ce sens où elle propose de vivre selon l’Évangile. Elle implique une approche qui passe non seulement par le témoignage de vie fondé sur le message évangélique mais aussi par la découverte de l’Écriture Sainte, parole de Dieu, qui est une source nourrissante, qui transforme peu à peu et qui permet ensuite d’infuser dans la vie quotidienne. Les personnes accompagnées ou apprenants, découvrent ou approfondissent leur connaissance de la Bible, des textes fondateurs. Parallèlement, ils sont initiés au calendrier liturgique qui déroule les temps forts de l’année chrétienne, et ils découvrent l’Evangile et comment agir en conformité avec son enseignement. La pastorale intègre le fait religieux, c’est-à-dire une approche culturelle de la Bible, mais surtout une approche spirituelle, une éducation à l’intériorité, au sens de la communauté, à la vie de l’Église, à la découverte des sacrements et de la liturgie à travers une pédagogie fondée sur le respect absolu de l’autre et l’inclusion de tous.

L’action de la pastorale, par l’exemple qu’elle donne et l’engagement qu’elle implique, transforme les personnes, accompagnants et accompagnés, là où ils en sont et dans le respect de la liberté de chacun. Elle entraine à réfléchir aux grandes questions de toute vie que sont le sens et l’accomplissement de soi et à découvrir la personne vivante de Jésus-Christ, à s’approcher de lui, à l’accueillir, à s’engager avec lui à travers tous les lieux de sa vie. La formation catholique pastorale peut offrir des temps de discussion, de ressourcement et de débats avec une parole ouverte pour aider chacun à cheminer vers Dieu et à être acteur de ses choix de façon libre et éclairée. Avec l’Évangile pour nourriture, l’action pastorale accompagne au discernement. Elle propose une éducation au choix de la vie, avec Jésus. Elle peut favoriser ou susciter des engagements au sein de la communauté chrétienne, comme celui de servant d’autel ou servante de l’assemblée pour les plus jeunes, des vocations au service du Seigneur et de son Église pour les plus grands, dans le sacrement du mariage, le sacrement de l’ordination sacerdotale ou dans le célibat – consacré ou non-, des engagements dans le scoutisme ou les actions de charité au service des plus pauvres. La pastorale est ainsi un chemin pour se connaître et se réaliser au miroir de l’Evangile et autour de valeurs chrétiennes fortes. Les animateurs pastoraux accompagnent de leur mieux le développement et la croissance spirituelle et humaine des personnes qui leurs sont confiés, nourris par l’Évangile et poussés par le souffle de l’Esprit Saint, qui inspire leurs actions. Aussi, les projets pastoraux sont toujours vécus à la source de l’Evangile pour cheminer dans la confiance vers le Seigneur Jésus et agir avec conscience par lui, avec lui et en lui.

La pastorale, lieu de transmission de la foi en Jésus-Christ

Catéchistes, animateurs d’aumônerie, accompagnateurs de catéchumènes, parents, grands-parents, enseignants, prêtres et laïcs responsables, tous les acteurs de la pastorale ont à cœur de servir la mission de faire découvrir Jésus-Christ. Désigner la personne vivante de Jésus, amener à le connaître pour le reconnaître et pouvoir l’accueillir, représente le socle de leur vocation. Les acteurs de la pastorale sont portés par une vie de foi personnelle et une formation théologique et biblique plus ou moins poussée. La pastorale se construit au sein de l’Église, autour de grands verbes : lire, écouter, réfléchir, tisser du lien, grandir, donner et se donner, découvrir et vivre avec la communauté chrétienne. Elle réalise une mission d’enseignement, d’éducation, de mystagogie – c’est-à-dire de plongée dans le mystère de Dieu – et d’évangélisation. De même que les projets solidaires et les actions pastorales sont enracinés dans l’Evangile, de même la pastorale accompagne de façon progressive les personnes dans un chemin de foi, là où elles en sont. En premier lieu à travers ce que l’on appelle la première annonce – ou kérygme – qui est la profession de foi en Jésus-Christ, Fils de Dieu, mort et ressuscité pour sauver tous les hommes. Ensuite, à travers l’initiation chrétienne, étape que l’on peut franchir à tout âge et qui est le catéchisme, avec la découverte du contenu de la foi, de la parole de Dieu, avec la préparation des sacrements de l’initiation chrétienne : le baptême, la confirmation et l’eucharistie. Enfin à travers la phase d’approfondissement de la foi, qui est le chemin de toute une vie, pour entrer toujours plus en relation d’intimité avec Jésus et pour vivre comme lui. Les actions caritatives et de solidarité concrètes, font partie de la pastorale, car la Bonne Nouvelle est le moteur d’une vie tournée vers le don de soi et les autres. 

La pastorale, qui accompagne le cheminement dans sa relation à Dieu, est un espace respectueux des interrogations, des doutes, des convictions de chacun, où qu’il en soit de sa vie, de sa spiritualité, de sa foi. On ne nait pas chrétien, on le devient. Dans un climat bienveillant et de respect de l’autre, de son chemin propre et de ses idées, la transmission de la foi de l’Eglise s’opère par des temps de dialogue ouverts et bienveillants où les questionnements sont accompagnés et approfondis. La transmission de la foi et l’annonce du Christ suscite la conversion et ceux qui ont reçu et accueilli l’Évangile ont à cœur de le transmettre à leur tour. Il ne s’agit pas de récitations d’articles de catéchisme mais bel et bien, à travers la parole de Dieu et la vie dans l’Église, la communauté et les sacrements, de découvrir en quoi Jésus-Christ et sa Bonne Nouvelle font vivre en plénitude. En acceptant de témoigner de sa foi à travers l’engagement pastoral et en montrant, par la conduite d’une vie fondée sur Jésus-Christ, combien tout se transforme à la lumière de l’Évangile, les personnes engagées dans la pastorale montrent un chemin vers la paix et la joie, dans la cohérence d’une vie nourrie par une foi vivante en Dieu, qui est tout Amour. Des temps forts, liturgiques ou communautaires, nourrissent le parcours de formation pastorale pour apprendre à célébrer le Seigneur Dieu, Père, Fils et Saint-Esprit, lui rendre gloire, le louer et le prier ensemble. 

La pastorale, en somme, est une mission confiée par l’Église aux baptisés, qui est à la fois théologique et engagée dans l’éveil à l’expérience d’une relation d’intimité avec le Christ, lui qui est Le chemin, La vérité et La vie. La catéchèse aide à comprendre et à vivre cela et permet d’orienter sa vie quotidienne vers ce but, être en communion avec le Christ Jésus, à travers le développement de l’intériorité, afin de grandir dans la foi et en sainteté, à l’image et à la ressemblance de Dieu.