Toute personne de bonne volonté, qui a la foi, qui vit le message évangélique, qui se nourrit des sacrements et de la parole de Dieu. Le catéchiste ou catéchète, appelé et accompagné par l’Église, n’est pas seul pour transmettre la foi, il est encadré, accompagné, il peut utiliser des supports pédagogiques et peut se former sur le contenu de la foi et des éléments de pédagogie. Sa mission va le faire grandir peu à peu dans sa relation au Christ.

Tous les baptisés sont appelés à être catéchistes

Qui est appelé à être catéchiste ?

Dans la tradition de l’Église, le catéchiste –ou catéchète –, depuis deux millénaires, est évêque, prêtre, diacre, religieux ou laïc. En remettant au goût du jour le 11 mai 2021 le très ancien « ministère de catéchiste », le pape François signifie combien cette mission est importante et vitale pour l’Église. Tous les baptisés sont appelés à être catéchistes. Mais, il est aujourd’hui possible que l’évêque, « premier catéchiste de son diocèse », appelle à ce ministère des laïcs de façon spécifique. Être catéchiste répond à la vocation « d’hommes et de femmes de foi profonde » et humainement mûrs. Ces derniers ont « une participation active dans la vie de la communauté chrétienne ». Selon le Motu Proprio « Antiquum ministerium » les catéchistes doivent être « capables d’accueil, de générosité et d’une vie de communion fraternelle ».

Être catéchiste ou catéchète nécessite d’avoir déjà eu « une expérience préalable de catéchèse ». Il faut aussi avoir reçu « une formation biblique, théologique, pastorale et pédagogique ». Les catéchistes sont « au service de l’Église locale ». Ils sont donc nommés par l’évêque, mais tous ne le sont pas. Bien souvent, ils répondent à l’appel d’un prêtre ou d’une personne responsable de la catéchèse dans leur paroisse. Ils se doivent d’être « des fidèles collaborateurs des prêtres et des diacres » et doivent être animés d’un « véritable enthousiasme apostolique ». Finalement, être catéchiste, c’est être un laïc allant à la rencontre des jeunes générations dans une œuvre d’évangélisation indispensable. « Aujourd’hui encore, l’Esprit appelle des hommes et des femmes à se mettre en chemin pour aller à la rencontre de ceux qui attendent de connaître la beauté, la bonté et la vérité de la foi chrétienne ».

Comment devenir catéchiste ou catéchète ?

D’abord en se lançant dans l’aventure et en répondant oui à l’appel du Seigneur à s’engager, dans sa paroisse. Ce peut être aussi dans un établissement de l’enseignement catholique. De plus, il n’est pas nécessaire d’être « incollable » sur les questions de foi pour être catéchiste ou catéchète ! Être témoin de sa foi, se former, vivre dans la joie d’une relation vivante et fidèle avec Dieu, suffit. Accompagner les jeunes qui sont confiés dans leurs questions de foi est à la portée de toute personne de bonne volonté. Elle sera accompagnée dans sa mission par l’Église.

Parce que la fonction catéchétique est une fonction vitale de l’Église, le catéchiste est formé, préparé à éveiller lui-même à la foi. Cela s’opère par un travail en équipe de catéchistes qui sont des communautés fraternelles de foi. Ainsi, chaque catéchiste peut partager avec d’autres ses questions de foi d’adulte. Le catéchiste est formé sur le contenu de la foi et sur des outils de pédagogie. Les supports qui lui fourniront un appui sont conçus dans la foi de l’Église catholique. De fait, le Catéchisme de l’Église catholique est un document de référence pour les parcours de catéchisme.

Vivre l’appel missionnaire avec discernement

Hommes ou femmes, parents ou non, jeunes accompagnateurs, chercheurs du Christ, être catéchiste c’est revêtir l’habit de grand frère dans la foi. Aussi, cette mission, dans l’Église et au nom de l’Église, engage. Elle relève d’un appel plus ou moins conscient de transmettre la foi. Ce qui est essentiel est d’avoir envie de répondre avec confiance à cet appel. Ce peut être celui d’un prêtre, d’un autre catéchiste, d’un enfant, d’un jeune, qui est avant tout un appel du Christ. Les parents peuvent être appelés à devenir catéchistes, à accompagner leur enfant et d’autres enfants pour avancer sur leur chemin de la foi et du Christ. Ainsi, dans les paroisses, la participation à la messe « pour les familles » peut être un lieu d’appel à la mission de catéchiste. Rappelons qu’elle est préparée par et pour les enfants.

Être appelé à travers la catéchisation de ses propres enfants est une belle occasion d’investissement et d’engagement. Et une occasion de vivre ce en quoi l’on croit, de grandir dans la foi. L’on peut craindre de ne pas être à la hauteur ou de ne pas être légitime. Pourtant, le catéchiste qui s’engage n’est jamais seul. Sa mission principale, c’est de vivre en cohérence avec sa foi et d’en témoigner. En laissant agir l’Esprit Saint à travers lui. En somme, catéchiser permet de grandir dans la foi, de renouveler sa vie de foi, de se convertir.