SEMAINE 6
SE LAISSER ATTIRER DANS SON ACTE D'OFFRANDE

Écouter

Avec Monseigneur Jean-Pierre Batut, évêque de Blois.

Nous approchons de la fin du carême, et aujourd’hui nous vous proposons, avec Monseigneur Jean-Pierre Batut, de suivre le Christ le Jeudi saint, dans le don qu’il fait de lui-même, pour nous sauver.

L’Eucharistie nous attire dans l’acte d’offrande de Jésus. Nous ne recevons pas seulement le Logos incarné de manière statique, mais nous sommes entraînés dans la dynamique de son offrande.

Méditer

ENTRER DANS « L’HEURE » DU CHRIST

La nourriture de la vérité, le Christ immolé pour nous, dat figuris terminum. Par son commandement « Faites cela en mémoire de moi », il nous demande de correspondre à son offrande et de la représenter sacramentellement. Par ces paroles, le Seigneur exprime donc, pour ainsi dire, le désir que son Église, née de son sacrifice, accueille ce don, développant, sous la conduite de l’Esprit Saint, la forme liturgique du Sacrement. En effet, le mémorial de son offrande parfaite ne consiste pas dans la simple répétition de la dernière Cène, mais précisément dans l’Eucharistie, c’est-à-dire dans la nouveauté radicale du culte chrétien. Jésus nous a ainsi laissé la mission d’entrer dans son « heure ». « L’Eucharistie nous attire dans l’acte d’offrande de Jésus. Nous ne recevons pas seulement le Logos incarné de manière statique, mais nous sommes entraînés dans la dynamique de son offrande. » Il « nous attire en lui ». La conversion substantielle du pain et du vin en son corps et en son sang met dans la création le principe d’un changement radical, comme une sorte de « fission nucléaire », pour utiliser une image qui nous est bien connue, portée au plus intime de l’être, un changement destiné à susciter un processus de transformation de la réalité, dont le terme ultime sera la transfiguration du monde entier, jusqu’au moment où Dieu sera tout en tous.

Pape Benoît XVI, exhortation apostolique Sacramentum caritatis.

Prier

Le Verbe descend des cieux

Sans quitter la droite du Père.

Sorti pour accomplir son œuvre,

Il vient au soir de sa vie.

 

Avant d’être livré par un disciple,

À ses ennemis pour mourir,

Le premier, il se livre lui-même,

Aux disciples, Aliment de vie.

 

À eux, sous une double espèce,

Il donne sa chair et son sang,

Afin de nourrir tout l’’homme

En sa double substance.

 

Naissant, il s’est fait notre compagnon,

Convive, notre nourriture,

Mourant, notre rançon,

Régnant, notre récompense.

 

Ô Victime salutaire,

Qui ouvre s la porte du ciel,

Des guerres violentes nous pressent,

Donne-nous force et secours.

 

Au Seigneur Trine et un,

Gloire à jamais !

Qu’’il nous donne dans la patrie

La vie sans terme.

 

Amen.

 

Saint Thomas d’Aquin (1225-1274).

3 pistes pour méditer et avancer

1. Je relève un point qui me touche particulièrement dans le texte ou la vidéo,

2. Dans ma prière, je demande au Seigneur de me laisser attirer dans son acte d’offrande,

3. Je choisis une action que je peux mettre en place cette semaine pour m’offrir avec lui dans mon quotidien, mon état de vie, mon métier  (geste de charité, sacrifice offert, jeûne…)